home3.gif (321 octets)
Home
plan3.gif (998 octets)
Plan

 

LES IMPRESSIONS DES MISSIONNAIRES LAÏQUES (COOPÉRANTES)

 

Josette Solan

Ces 2 ans à Madagascar, et plus particulièrement à l'Ecole Notre-Dame de Majunga ont été pour moi un évènement marquant dans ma vie.

J'étais jeune (20 à 22 ans), dynamique, pleine d'idéal, avec la vie devant moi.

J'avais envie de "donner" de mon temps, de ma richesse, de trasmettre ce que j'avais reçu et appris, afin d'aider les Malgaches à prendre en main leur destin. D'apporter ma pierre à la construction de leur pays.

Ce qui est passionnant, c'est que je me suis rendue compte que les gens que j'ai cotoyés et avec qui j'ai oeuvré, m'ont beaucoup apporté.

Depuis 1965, un lien solide me lie à l'Ile Rouge et à ses habitants. Et c'est avec plaisir que je reçois des nouvelles ou que je retrouve les "anciennes" de l'école Notre-Dame.

Ainsi, grâce aux technologies modernes, je peux correspondre avec les unes et les autres et avec l'école Notre-Dame par e-mail. n'est-ce pas merveilleux ?

.......Et si c'était à refaire ? .........Je serais partante...........

 

Mireille Boileau

Quand Odile Gautier m'a écrit pour me solliciter à venir lui succéder à Majunga, comme missionnaire laïque, j'ai été à la fois surprise et emballée. Mon tempérament à la fois fougueux et généreux, aimant ce qui sort de l'ordinaire, m'a donné de dire OUI sans attendre… Je me souvenais alors, d'une certaine Mère Agathe qui avait été mon institutrice en primaire et qui m'avait déjà parlé des Malgaches. 

Un peuple pour moi très accueillant, respecteux des "anciens", prenant le temps de vivre, conjuguant la délicatesse eurasienne et l'entrain africain. 

J'ai aimé leur sens du "collectif", de la négociation, leur goût de la fête toute en nuance. J'ai appris leurs danses avec leur balancement, leur sens de la contemplation… 

Mon séjour de 4 années m'a ouvert des horizons immenses et si aujourd'hui, je suis passionnée de rencontres inter-religieuses, je crois que cela a commencé lors de mon séjour à Majunga.  

J'ai parcouru le pays et apprécié le relief si varié… De Fort-Dauphin à Nossi-Bé… quelle beauté ! Lorsque le soir, de retour des cours donnés à la Chambre de Commerce, je marchais le long de la mer, sur la corniche de Majunga, contemplant le ciel en feu, les cocotiers au 1er plan et marchant nonchalamment, les femmes indiennes en saris de toutes couleurs… et glissant sur la mer d'huile, les pirogues qui se balançaient,… je restais là, contemplant tant de beauté que je pense là, avoir laissé un peu "déchirer" mon cœur aux dimensions du monde… 

J'en profite pour dire merci à Odile d'avoir pensé à moi et merci aux sœurs de Mormaison de m'avoir fait confiance. Elles sont sans doute pour quelque chose dans ma vocation de Xavières missionnaire du Christ Jésus. 

Lorsque je roule doucement sur la promenade des Anglais à Nice, la mer y est très belle… Avec un autre charme, elle me parle d'Infini. Cependant la manière simple de vivre à Majunga, entre 1966 et 1970, a sûrement été une lumière pour mes choix de simplicité de vie pour m'ouvrir à l'Absolu de Dieu.

Odile Gautier

C'était en 1964 ; j'avais 20 ans et dans l'élan et l'enthousiasme de la jeunesse, je suis partie pour 2 ans avec comme objectif : "apporter aide au 1/3 monde" (expression consacrée à l'époque). 

Ce furent 2 années merveilleuses de découvertes, de partage, de participation et d'implication dans les activités d'enseignement, de loisirs, de sports à l'école Notre Dame de Majunga et dans la Paroisse (scoutisme)

La gentillesse des Malgaches, l'immense diversité de la population, la cohabitation des différentes ethnies, cultures et religions (musulmane, hindouïste, chrétienne, animiste), l'esprit d'ouverture, de tolérance et d'acceptation qui régnait à Notre Dame et dans son environnement, ont été pour moi, une source d'enrichissement permanente ; ce fut un vrai plaisir de travailler et de collaborer dans un tel esprit… sans oublier le cadre enchanteur et les beautés de l'Ile Rouge.